Arcanum-fr Index du forum Arcanum-fr
Le forum de la communauté Arcanum
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des membresListe des membres   Groupes d’utilisateursGroupes d’utilisateurs   InscriptionInscription 
 ProfilProfil   Se connecter afin de vérifier vos messages privésSe connecter afin de vérifier vos messages privés   ConnexionConnexion 

Scepticisme Distingué : Déclin

 
Publier un nouveau sujet   Répondre au sujet    Arcanum-fr Index du forum -> Histoires, écriture, poésie....
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
WiLliGriMmiVitch
Rongeur de TraKaï
Rongeur de TraKaï


Inscrit le: Jeu 7 Fev 2002
Messages: 825
Localisation: Poitiers

MessagePublié le: Ven Nov 15, 2002 3:28 pm    Titre du sujet: Répondre en citant

"Il n'y a pour l'homme que trois évènements : naître, vivre et mourir.
Il ne se sent pas naître, il souffre à mourir, et il oublie de vivre."
Jean de La Bruyère
Revenir en haut
Voir le profil de l’utilisateur Envoyer un message privé [ Invisible ] MSN Messenger
WiLliGriMmiVitch
Rongeur de TraKaï
Rongeur de TraKaï


Inscrit le: Jeu 7 Fev 2002
Messages: 825
Localisation: Poitiers

MessagePublié le: Ven Nov 15, 2002 3:31 pm    Titre du sujet: Répondre en citant

Vynas, Spiritas ir Pranazumas

Mensonges, ironie, désespoir...
La vie qui seulement vient de choir
Proclame dans le néant son droit
Au repos, à la paix, à soi...

Bacchus posant la grappe tout au fond du tonneau
Montra aux hommes la porte grande ouverte du tombeau.

La vie apparaît comme futile,
Lorsque l'océan n'est que d'huile.
L'illusion comique devînt morte,
Aprés que l'homme passa la porte.
Revenir en haut
Voir le profil de l’utilisateur Envoyer un message privé [ Invisible ] MSN Messenger
WiLliGriMmiVitch
Rongeur de TraKaï
Rongeur de TraKaï


Inscrit le: Jeu 7 Fev 2002
Messages: 825
Localisation: Poitiers

MessagePublié le: Ven Nov 15, 2002 3:32 pm    Titre du sujet: Répondre en citant

Hymne au refus l’Illusion

Serpentant ces contrées, cités illuminées,
Le Malheur apeuré cherchait cible facile,
Qui pourrait promptement se laisser dominer,
Et servir au bourreau de monture bien docile.

Mais loin de résister la bête courbe son dos,
Se prosterne, s’agenouille, désirant la sueur,
Se chargeant plaisamment du plus grand des fardeaux,
De la souffrance mesquine, fruit amer du labeur.

La mule ainsi chargée s’estime alors tranquille,
Montrant aux autres sa force, son esprit résistant
Aux maux qui d’ordinaire détruisent les âmes fragiles,
Névroses spirituelles, hantises des innocents.

Illusions bienfaisantes,
Spleen profond récurrent.

Pourquoi seule l’âme meurtrie se complaît dans sa peine ?

Rengaines déstructurantes,
Contentement dégradant.

L’esprit pur est un champ où la souffrance est reine.

L’être qui fut condamné perd alors l’ambition
De vaincre par le doute les pressions dogmatiques,
Car fier de son parcours et des ses prestations,
Il se complaît dés lors dans une souffrance mystique.

Et ainsi l’esprit lâche se rassure par sa peine,
Pesant fardeau fiévreux excusant ses humeurs,
Ses besoins de paresse ou ses volontés vaines,
Et qui imprègne son âme des brûlures d’une liqueur.

A l’aube de la psychose, l’esprit s’enorgueillit,
S’attache à se charger de tourments invisibles,
Recherchant la souffrance dont le besoin grandit,
Inconscient de mener une existence risible.

[ Ce Message a été édité par: WiLliGriMmiVitch le 2002-12-07 19:50 ]
Revenir en haut
Voir le profil de l’utilisateur Envoyer un message privé [ Invisible ] MSN Messenger
WiLliGriMmiVitch
Rongeur de TraKaï
Rongeur de TraKaï


Inscrit le: Jeu 7 Fev 2002
Messages: 825
Localisation: Poitiers

MessagePublié le: Sam Déc 14, 2002 11:19 pm    Titre du sujet: Répondre en citant

Une réponse ?...

Murmures inattendus,
Ou strophes enchevêtrées,
Ne tendront point aux nues,
Aux buts dissimulés…

De l’acte mystérieux,
De l’ethos capricieux,
Lequel sera dangereux,
Coupable jusqu’aux aveux ?

L’issue de vérité,
Recluse en son carquois,
Viendra émancipée,
Toujours trouvera sa voie…

La brûlure des regards,
Le teint masqué de fard,
S’enfuient au loin blafards,
Se révèlent bien trop tard.

Qui alors fut la muse
Des précédents essais,
Des sentences qui amusent
Ou reflètent la pensée ?

Du poète, l’ambition
Fut l’émancipation,
Acte de réflexion
Ou bien de destruction…

D’où vient l’inspiration
Des poètes torturés
Lorsque toutes leurs passions
Sont ainsi refoulées ?

Une question sans réponse,
Qui d’une rose devînt ronce…

[ Ce Message a été édité par: WiLliGriMmiVitch le 2002-12-14 23:20 ]
Revenir en haut
Voir le profil de l’utilisateur Envoyer un message privé [ Invisible ] MSN Messenger
Afficher les messages depuis:   
Publier un nouveau sujet   Répondre au sujet    Arcanum-fr Index du forum -> Histoires, écriture, poésie.... Heures au format GMT + 1 heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas publier de nouveaux messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
Translated by phpBB.fr © 2007, 2008 phpBB.fr