Arcanum-fr Index du forum Arcanum-fr
Le forum de la communauté Arcanum
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des membresListe des membres   Groupes d’utilisateursGroupes d’utilisateurs   InscriptionInscription 
 ProfilProfil   Se connecter afin de vérifier vos messages privésSe connecter afin de vérifier vos messages privés   ConnexionConnexion 

histoire de sad_angel, alias saaltyn l'ange brisé

 
Publier un nouveau sujet   Répondre au sujet    Arcanum-fr Index du forum -> Histoires, écriture, poésie....
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Sad Angel
Sombre paradis


Inscrit le: Mar 7 Jan 2003
Messages: 2489

MessagePublié le: Mar Juin 17, 2003 10:57 pm    Titre du sujet: Répondre en citant

Citation:
Je suis dans l’auberge de mes amis, en compagnie de mes amis, cela faisait très longtemps que je n’avais pas eu d’amis. Seul….la solitude avait été ma seule amie durant de longues années, seul dans le plan parallèle où j’ai été élevé, chez les miens, ma famille, des démons.

Je ne vous l’ai pas dit mais je suis un démon, un demi-démon en fait, ma mère était tout le temps en quête de plaisir et de jouissance, mon père biologique était un ange céleste un peu plus robuste que les autres, a cette époque, les célestes se battaient souvent contre les démons. Ma mère, ayant vu mon père, elle voulu le prendre, elle le blessa et, a terre, le viola. Cela peut vous paraître bizarre d’entendre parlé d’un homme violé par une femme, mais cela est vrai, si on peut appelé ma mère une femme, Elle était grande, avait de grandes ailes noires, comme toute ma famille, et comme le reste de ma famille elle avait soif de sang, de pouvoir, et de plaisir. Je n’ai hérité d’elle que mes ailes, ma peau blanche et mon coté refoulé de démon, qui parfois prend le contrôle de mon être, au grand détriment de mes proches.
Je vais commencer par le début, ma naissance, et pourquoi j’ai été gardé : J’avais une sœur, Demolkova, encore très jeune a l’époque, qui elle cherchait des jouets, comme le voulait son age, a ma naissance, elle voulut me garde comme poupée, nos parents acceptèrent, et je fut élevé par elle, dans la cruauté et le sang. Je n’ai que peu de souvenir de mon enfance, je n’ai que souffrance, un certain plaisir a faire le mal ; ma partie démon, et une grande peine et un grand remord a tous ses massacres; ma partie ange. Ces deux parties de moi se battirent souvent, la partie démon gagnant toujours au contact de ma famille, dans mon plan d’origine, elle y était la plus forte, Puis, a mes 50 ans, ma maturité, je devais sortir dans ce plan pour grandir par les massacres, je sortis avec un cousin, démon entier, qui me haïssait, il voulut profiter de cette occasion pour m’éliminer, mais je fut le meilleur, le plus rusé et parvins a le tuer, mon coté humain dévoilé après le massacre d’une famille d’innocents fermier et la découverte d’une jeune femme d’une beauté extraordinaire : Ayla.

Je me rendit alors compte, en refoulant mon coté Démon, des atrocités commises par ma famille et moi-même précédemment, et je voulus m’enfuir, je coupait tous les ponts qui pouvaient me ramener dans mon plan d’origine, que je ne voulais plus appeler « chez moi »
Je demandais a un mage de me couper a la magie, je détruisis tout ce qui venais de ma famille, vêtements, armes, bijoux, talismans, tout ! j’avais décider de couper les ponts, triste a l’idée de ce que j’avais fait.

Je regardait de temps en temps Ayla vaquer a ses occupations, c’était une fermière, fille d’un fermier, elle était très belle et j’en tombais vite amoureux, je la regardais de loin, l’aidant secrètement, tuant quelques bêtes sauvages dangereuses quand elle était en foret, ou par d’autres moyens. C’est aussi a cette époque que mes cauchemars commencèrent, je me réveillais toutes les nuits en nage, avec des sueurs froides, j’entendais leurs cris de’ mes victimes, je revoyais les massacres, je ressentais la souffrance des gens, ma souffrance, c’était horrible. Voir Ayla était devenu une échappatoire a ces cauchemars, qui me prenaient parfois éveillé. Le jour où je décidais de me montrer a elle, des hobgobelins attaquèrent sa ferme, qui était isolée, j’arrivait a temps pour la protéger, les gens, me voyant, crurent a un Ange, je sauvais Ayla mais les hob étaient trop forts, trop nombreux et je ne put sauver la famille d’Ayla mais réussi a tuer un des assaillants.

Le premier mouvement d’Ayla fut la peur, voir un homme ailé l’emmener dans les airs ne devait pas être facile, puis il y eu la colère, je n’avais pas sauver les reste de sa famille, elle voulait y retourner, je l’emmenais dans ma caverne, vaquant a mes occupations pendant qu’elle restait prostrée, l’empêchant de sortir trop loin, a cause du danger des hobgobelins qui pouvaient venir par ici, ne connaissant pas mon nom, en m’observant elle m’en donna une : l’ange triste, a cause de mon air triste et de mes cauchemars, nous restâmes 2 jours a nous cacher, attendant que les hob repartent et qu’il n’y ai plus de danger. Elle finit par se prendre pitié de moi après une de mes crises de souvenirs, elle ramena a la réalité et me consola. Cette pitié se transforma en amitié au bout du deuxième jour, après de grandes discussions. Le troisième jour je la ramenait chez elle, pour ne trouver que ruines et désolations encore fumantes, preuves que les hobgobelins étaient partis peu de temps auparavant. Ayla était effondrée elle chercha tout le journée des traces des sa famille, toutes celles qu l’on trouva étaient des cadavres, j’aidait Ayla a les enterrer puis je la prit avec moi pour partir.

Durant quelques jours, nous évitâmes les villes où Ayla était déjà allé, nous pûmes faire mieux connaissance, et au bout de quelques semaines, l’amitié qu’éprouvait Ayla se transforma en amour, égayant nos nuits et nos journées. Nous rencontrâmes quelques aventuriers en voyage, comme nous, qui devinrent nos compagnons de route, et je me mis alors a marcher pour voyager. Parmi ces compagnons, il y avait Broud , un demi-orque fort mais doux comme un agneau, Elguire, un mage aussi jeune que puissant, thorak, un nain sachant faire la meilleure bière que j’ai goûtée, Jaukir le renard, un ancien voleur, plus rusé que le renard, son familier. Ces hommes devinrent vites nos amis, nous vagabondions au hasard des routes, escortant des convois en échange du gîte et du couvert, effectuant, grâce a la force de Broud des menus travaux dans les fermes que nous rencontrions, chacun avait sa place dans le groupe. Les talents de chacun étaient mis au service de tous et la vie était belle.

la vie s’écoulait paisiblement, lorsque, un soir nous fûmes attaquées par une tribu de kobolds particulièrement teigneux, le campement fut brûlé. C’était Jaukir qui faisait le guet ce soir la, mais il fut tué avant de donner l’alarme, et le camp fut brûlé, mes amis massacrés. Je ne sait pas si c’est de la chance, ou au contraire du malheur, mais j’étais ce soir là parti faire un tour dans les nuages, quand je revins, je put faire fuir les kobolds en laissant ma partie démon remonter a la surface, ce fut un véritable massacre, tous les kobolds furent tués. Quand je revins a moi, il n’y avait qu’un tas de cadavres, après une rapide inspection, je vis que tous mes amis avaient été tués par les kobolds, heureusement ils n’avaient pas eu le temps de les manger. Je trouvais Ayla sur le point de mourir, les derniers mot qu’elle me dit furent : « je t’aime » .

Depuis ce jour, je ne suis plus l’ange triste, mais l’ange brisé et j’erre seul sur les routes, ne pouvant m’empêcher de me sentir coupable. Je suis depuis peu arrivé dans une auberge nommée « elfes de minuit » où je me suis fait de nouveaux amis, mais je ne cesse de repenser a cette chère Ayla, mon amour perdu, et a mon passé de Démon. Il m’a pris ce soir l’idée de tout coucher sur le papier, peut-être pour laisser s’envoler mes soucis, et je me sent plus libre maintenant, ces amis sont une source de joie infinie, preuve que mon espoir de vivre n’était pas perdu. La conversation s’anime en bas-je suis assis comme toujours sur ma poutre- je vais donc redescendre parler avec eux.



[ Ce Message a été édité par: Sad Angel le 2003-07-02 22:03 ]

[ Ce Message a été édité par: Sad Angel le 2003-07-02 22:04 ]

[ Ce Message a été édité par: Sad Angel le 2003-07-02 22:10 ]
Revenir en haut
Voir le profil de l’utilisateur Envoyer un message privé  
Afficher les messages depuis:   
Publier un nouveau sujet   Répondre au sujet    Arcanum-fr Index du forum -> Histoires, écriture, poésie.... Heures au format GMT + 1 heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas publier de nouveaux messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
Translated by phpBB.fr © 2007, 2008 phpBB.fr