Arcanum-fr Index du forum Arcanum-fr
Le forum de la communauté Arcanum
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des membresListe des membres   Groupes d’utilisateursGroupes d’utilisateurs   InscriptionInscription 
 ProfilProfil   Se connecter afin de vérifier vos messages privésSe connecter afin de vérifier vos messages privés   ConnexionConnexion 

Nouvelle numéro 17

 
Publier un nouveau sujet   Répondre au sujet    Arcanum-fr Index du forum -> Histoires, écriture, poésie....
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
entr0py
Hyper-Chieur Intergalactique


Inscrit le: Sam 1 Fev 2003
Messages: 1760
Localisation: Mufflin - Présipauté de Groland

MessagePublié le: Mer Mar 19, 2003 2:07 pm    Titre du sujet: Répondre en citant

CHAPITRE 1 - L'ETRANGER

"Gnolruh, tu es mon maître ...
Mais cesse de me tourmenter, dans la servitude que tu m'infliges, les tortures ne font que ralentir mon oeuvre ...
Ces sombres cauchemards où tu t'empares de mon âme ne font que faire de mes jours les fleuves sinueux d'une vallée de sable, un endroit sec et infertile ...
Cesse de me tourmenter mon maître ...
Rend moi mon âme ...
Par pitié ..."

Seis sentit une serre puissante étreindre son bras et se releva en sursaut ...
Autour d'elle Gnolruh n'était plus, ... juste Kuorna sa dame de chambre, juste elle qui la tenait par le bras.
- Noble dame, tu as crié dans ton sommeil, est-ce qu'il est revenu?
- Oui ... il était encore là, omniscient, présent jusque dans ma chair, j'ai le sentiment qu'il revient chaque soir violer mon âme ... je me sens si .. sale.
- Ne t'inquiète pas noble dame ... les songes ne sont que ce que crée ton esprit, tu as à affronter tant de souffrances depuis que ton frère, le roi Darnor, a été capturé par les hordes de l'ouest.
- Et le seigneur Hadron réclame toujours ces deux millions de sequins en or pour le libérer.
- Rendors toi, ce sont les problèmes inhérents au jour, pas à tes nuits ma reine, ... je veille, et ta garde aussi.

Seis s'effondra dans l'amas textile informe qu'était sa couche et ferma les yeux ... mais la peur de dormir elle même la tint éveillée jusqu'aux premières lueurs de l'aube ...

............................................

Toran, jeune voleur de son état savait combien ce monde était cruel, mais quiconque avait de l'or aurait pu faire ce qu'il voulait de ce dit monde ... voilà pourquoi il était à présent face à la grande tombe du nécromancien. Hurlong Zamul avait été en son temps l'un des rois sorciers les plus puissants de toutes les contrées, avant d'être victime de la révolte de la cité, sa cité ... son nom était à présent oublié de toutes et tous, mais les ruines tout autour témoignaient que des hommes et des femmes avaient vécu là.

Le palais en lui même semblait avoir bien supporté plus de cent siècles d'abandon sans frémir, un peu d'érosion peut être, mais les murs tenaient comme cent hommes face à une charge de lapins. Toran passa la main sur ces piliers minéraux pour en ressentir toute la force, toute la solidité, ... puis il commença à chercher dans les anfractuosités des reliefs de la porte ce qui aurait pu activer le mécanisme d'ouverture.

Son habileté à détecter au toucher les différences entre les zones lisses poussièreuses et celles erodées par l'acidité de la peau humaine lui fut précieuse, contact de doigts contre le métal ... il y avait quelque chose de sensuel dans ces actes ... c'était peut être là le secret du jeune voleur, traiter les pièges et les mécanismes avec toute l'attention d'un amant.

Un bruissement ébranla toute la structure quand son index s'enfonça dans le coeur d'un croisé ... il aurait du s'en douter, connaissant Hurlong. Les deux magistraux pans métalliques s'écartèrent pour la première fois depuis des temps immémoriaux, laissant béer l'ouverture d'un couloir à l'obscurité aussi opaque que le fond de la mer des Furies. Là où ces grands poissons à ailerons et au long nez chantent pour attirer les navires dans leurs pièges ...

Toran s'introduisit dans l'antre du nécromans, armé de sa simple torche et de sa jeunesse ...

............................................

- Dame Seis c'est inacceptable!
- Ecoutez conseiller Malgon, nous n'avons pas le choix, je crois que c'est encore la meilleure chose à faire, ... si vous voulez aller combattre Hadron, vous risquez de vous priver de l'armée royale, alors que si nous payons la libération de mon frère il saura mener les notres au combat avec l'habileté stratégique que vous lui connaissez ...
- Vous me traitez d'incapable? Souvenez vous dans la campagne ...
- Oui oui vous allez me remettre sur le tapis cette fameuse bataille contre une horde défaite de barbares à moitié ivre que vos cavaliers n'ont eu aucun mal à défaire ...
Malgon se referma sur lui même et se rassit, prostré ...
- Ce n'est qu'un désavantage provisoire de toute façon général, il nous restera encore de quoi faire vivre toute la ville ...
- Oui mais plus de quoi payer les mercenaires ... et sans eux pas question de gagner la bataille contre Hadron par la suite ...
- C'est une question de gagner du temps, nous avons une demi lune encore pour leur payer leur solde, nous avons le temps d'aller faire libérer mon frère, et de contre attaquer ensuite ... pour reprendre cette rançon.
- Bien, si ma reine le veut ... et qu'en pense le conseiller Dorn?
Un vieil homme au visage quelque peu ravagé par le temps, au crâne aussi pelé que celui d'un mort, les oreilles pendantes et l'allure d'un gnome bossu se leva alors avec un air chafouin d'arbitre comptant les points. Il prit la parole après avoir fait durer quelque peu le silence au point que l'on y ressente un malaise.
- Je crois que toujours Dagon a veillé sur notre cité, et il le fera encore ... même si cela peut vous paraître une vieille croyance, allez consulter l'oracle de Dagon dans le vieux temple de la cité des pauvres ma reine, et je crois qu'il saura te donner des conseils des plus sages pour résoudre ce conflit, de même que l'aval nécessaire pour galvaniser tes troupes, les hommes se battront plus facilement si Dagon est avec eux ...
Malgon et Seis se regardèrent puis jaugèrent Dorn pour savoir s'il était vraiment sérieux ...
- Consulter les dieux dans un moment pareil, que la reine fasse ce qu'elle veut, mais je dis qu'elle perd son temps ...
- C'est justement à présent qu'elle pense que nous avons le plus besoin d'eux conseiller, lança Seis en se redressant sur son siège, je ferais comme le conseiller Dorn a suggéré ...
Mais Malgon ne put s'empêcher de marmoner ...
-Folie ...

............................................
Jusqu'à présent ces tunnels étaient une vraie torture, ils n'y avait certes pas eu de pièges, mais plutôt des constructions géomètriques qui avaient tendance à agresser la vue et pousser à la folie... mais Toran avait déjà trouvé la solution, il s'était bandé les yeux et avançait en se fiant à l'echo de ses propres pas dans les couloirs ... quand il buta contre une porte.
- Hurlong mon ami tu vas faire la fortune de Toran aujourd'hui, s'esclaffa-t'il à voix basse.
Le jeune voleur commença à retirer le bandeau et ausculter la porte, celle-ci avait l'air plus lourde et plus imposante encore que la précédente. Toujours armé du même doigté, il recommença à procéder, ne laissant pas un endroit des bas-reliefs inexploré, à hauteur d'homme bien entendu... mais rien ne se produisait... encore et encore ... et toujours rien.
Rien du tout ...

Toran s'assit par terre et ferma les yeux à nouveau, inspirant profondément. Puis il s'allongea face à la porte, rêvassant plus qu'il ne cherchait de solution, il alluma de nouveau sa torche et se prit à penser que la porte mesurait bien quatre mètres de haut, et que si elle n'était retenue ainsi, il aurait été écrasé de belle façon par la masse d'or et de pierreries ... ses yeux s'ouvrirent en grand et il murmura ...
- Les charnières ...
La porte, en effet, n'en possèdait pas et elle semblait donc tenir toute seule contre les vastes murs. Toran glissa un doigt entre le mur et la tranche de la porte et sourit à demi en découvrant un vide dans le mur. Il se rendit donc de l'autre côté et souffla la poussière qui recouvrait le mur, pour découvrir rapidement une pierre un peu plus érodée que les autres ... qu'il s'empressa de ne pas presser, il avait déjà vu beaucoup trop de ses confrères perdre une main dans un piège aussi grossier, il utilisa le manche de sa torche, et sentit peu à peu une lumière pleuvoir sur lui .... la porte glissait dans le mur opposé, révélant peu à peu une salle où s'entassaient des monceaux d'objets précieux, illuminée par le feu éternel du joyau des âmes d'Hurlong Zamul, la chambre mortuaire du nécromans lui faisait face ...
Oubliant toute prudence il se jeta dans ce qui n'avaient été que des rêves pour lui jusqu'alors, il commença à emplir sa besace de pierreries, et à empiler pour les dissimuler tous les objets transportables ayant de la valeur ...

Il était riche, riche ... mais il n'imaginait pas ce qui l'attendait encore ...

..........................................

Seis et Kuorna déambulaient dans ces ruelles empreintes par la mendicité et la crapulerie, ainsi vêtues on aurait pu facilement les prendre pour des courtisanes se rendant chez un riche client. Elles évoluèrent jusqu'à une ancienne maison en pierre, abandonnée depuis des années aux défécations canines, aux plantes grimpantes, à l'urine de chat et à la malédiction qui -disait-on- existait sur ces lieux. Elles entrèrent pourtant ...

Au fond de la structure de pierre, un autel, vierge, blanc, sans une seule poussière trônait ... Dagon veillait encore sur son autel. Seis s'agenouilla et laissa tomber sa cape à terre.
- Ô puissant Dagon, toi qui vois tout mais dont mes ancêtres ont délaissé la sagesse, je viens ici réclamer ton pardon, ... nous sommes acculés à une ...
- Je sais quelles sont tes questions reine Seis, tonna dans sa tête une voix puissante au timbre infrasonique, ... et il s'avère que j'ai aussi les réponses que tu cherches ...
- Par tous les consacrés, est-ce possible que ...
- Laisse les consacrés où ils sont, avec leur orgueil de jeunes dieux, je crois que leur temps prendra fin un jour ou l'autre ... mais ce n'est pas le propos, tu cherches à résoudre un conflit d'intérêt entre guerre et négociation, mais plus encore, à te libérer de la servitude de ce ... Gnolruh, n'est-ce pas?
- Tu es clairvoyant Dag...
- Savais tu que c'est un seul et même problème?
- Mais ...
- Et il y a donc une solution unique à cet unique problème ...
- Et quelle est-elle tout puissant Dagon? Qu'exiges-tu pour donner cette réponse?
- Rien du tout ... pour une réponse aussi simple.
- Alors je t'en prie j'ai besoin de savoir ...
- A minuit ce soir, sors dans les rues de la capitale, marche vers la sortie de la ville, dans le quartier des commerçants, adresses-toi au premier homme que tu rencontreras, ce sera un étranger à la cité. Donnes lui le poste de général de ton armée, et il guidera tes hommes vers un ennemi qui bientôt apparaîtra.
- Mais qui est-ce? Comment puis-je le reconnaître avec certitude? Qui sera cet ennemi?
- Tu n'as pas besoin d'en savoir plus ... il est déjà bien que j'ai décidé de sauver ton peuple, malgré tout ce que j'ai pu subir de sa part ...
- Pardonnes nous Dagon, je te ferais élever ...
- Je n'ai pas besoin d'un autre temple, ni que l'on restaure celui-ci ... seule la foi qui est dans les coeurs compte ...

Ainsi le soir même, vers minuit, Seis et Kuorna revêtirent à nouveau leurs capes pour s'immerger dans les rues à l'heure du couvre-feu ...

A suivre

_________________
Pour ceux qui veulent sauver la culture:
http://www.mortauxpoetes.net/
Pour ceux qui veulent sauver le monde:
http://www.wanagro.com/les-infos-du-groland.htm
Pour conquérir le web :
Aggllgenngkrekgrekpgeproooo
Revenir en haut
Voir le profil de l’utilisateur Envoyer un message privé  
Afficher les messages depuis:   
Publier un nouveau sujet   Répondre au sujet    Arcanum-fr Index du forum -> Histoires, écriture, poésie.... Heures au format GMT + 1 heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas publier de nouveaux messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
Translated by phpBB.fr © 2007, 2008 phpBB.fr